La turbulence environnementale : applications au mélange en aval de confluents fluviaux peu profonds, aux processus océaniques biogènes et au transport atmosphérique et à l'évolution de brandons

 

Laurent Bernard Mydlarski

Université McGill

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2015-2016

La grande majorité des écoulements (environnementaux ou synthétiques) sont turbulents. (Les écoulements laminaires ne font que constituer l'exception qui confirme la règle.) Cette recherche a pour mission l'étude de l'effet de la turbulence sur trois écoulements environnementaux (écoulements fluviaux, océaniques et atmosphériques). Le but principal de la recherche est l'amélioration de notre compréhension de la turbulence dans ces écoulements sur la base d'expériences originales et de modélisations / simulations y attenantes.

Dans ce but, l'enquête s'inscrira, pour sa réalisation, dans le cadre de trois projets de recherche complémentaires : 1) Répression du mélange latéral en aval du confluent de deux rivières peu profondes, 2) Quantification des contributions biogènes à la turbulence océanique, et 3) Effet de la turbulence sur le transport atmosphérique et l'évolution de brandons provenant de feux de forêt. Le projet de recherche formera 3 étudiants de troisième cycle, 3 étudiants de deuxième cycle et 3 étudiants de premier cycle, encadrés au sein d'une équipe de trois chercheurs hautement qualifiés, aux compétences complémentaires et travaillant dans trois laboratoires de pointe.

Les résultats obtenus feront progresser la science environnementale grâce aux réponses qu'ils apporteront à d'importantes questions restées jusqu'ici posées. Les connaissances acquises entraîneront des améliorations technologiques dans le domaine de l'environnement (par ex., meilleurs modèles gouvernementaux d'estimation d'impact de pollution environnementale, précision accrue de la modélisation des océans et du climat, amélioration de la prédiction et de la gestion des feux de forêt).