La valeur du paysage, un nouvel intrant pour la planification de l'aménagement forestier

 

Chercheure reponsable

Nancy Gélinas, Université Laval

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche orientée en partenariat :  aménagement et environnement forestiers-V (1er concours)

Concours 2013-2014

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 215 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs

Équipe de recherche

  • Dominique Arseneault, Université du Québec à Rimouski
  • Yan Boucher, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Steve Déry, Université Laval
  • Nancy Gélinas, Université Laval
  • Jie He, Université de Sherbrooke
  • Alison Dale Munson, Université Laval
  • Stéphanie Uhde, Institut de la statistique du Québec
  • Hirondelle Varady-Szabo, Consortium en foresterie Gaspésie-Les-îles

Le paysage est une ressource culturelle et économique, un capital nature qui a permis le développement économique de plusieurs régions du Québec. Plus particulièrement, les régions de la Gaspésie et de Charlevoix misent sur la beauté de leurs paysages pour assurer leur développement socio-économique. Ces paysages deviennent une marque de commerce qui doit être préservée car ils sont aussi un gage de la diversité des écosystèmes à conserver.

Objectif

L'objectif général du projet est de développer un outil d'aide à la décision spatialement explicite pour quantifier les services des écosystèmes sous différents scénarios d'aménagement, principalement le paysage forestier. Notre unité de base pour ce projet sera le bassin versant, unité naturelle, mais également unité de gestion actuelle.

Objectifs spécifiques

  1. Identifier les zones d'importance pour la préservation des paysages forestiers et leurs attributs en fonction de la perception des groupes d'acteurs;
  2. accorder une valeur économique à l'esthétique du paysage pour une intégration dans un processus de planification forestière et
  3. bâtir un cadre de référence pour la reproduction de cette étude à d'autres biens et services environnementaux (BSE) et/ou d'autres régions.

Pour ce faire, nous utiliserons d'une part les enquêtes auprès des experts, mais aussi auprès des utilisateurs, incluant les résidents et les touristes potentiels en procédant par groupes de discussion, entrevues individuelles et enquête en ligne pour rejoindre la population du Québec. Ces groupes contribueront d'une part à l'identification des secteurs et des attributs pertinents pour l'évaluation de l'esthétique du paysage dans leur région, et d'autre part à la détermination de la valeur de ces paysages forestiers.

Résultats attendus et retombées escomptées

Le projet représente un premier pas vers l'évaluation globale des services environnementaux pour un territoire donné. Il est important d'améliorer des outils existants et de les rendre disponibles aux échelles municipale et régionale pour appuyer objectivement les décisions concernant l'utilisation des terres et la gestion intégrée des ressources. Un cadre de référence pour l'intégration des BSE dans les processus décisionnels pourrait contribuer à mieux cerner des enjeux locaux à moyen et à long terme, via une présentation des scénarios montrant les pertes et les gains des services ou bénéfices des écosystèmes (incluant les bénéfices rarement monétisés), qui découlent des décisions immédiates.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.