Modification chimique de la surface des nanocristaux de cellulMatériaux antimicrobiens à base de chitosane et combinaison avec des films barrières pour des emballages alimentaires sécuritaires

 

Marie-Claude Heuzey

École Polytechnique de Montréal

 

Domaine : matériaux

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2011-2012

L'exigence du public en matière de sécurité alimentaire s'est accrue au cours des dernières années. Bien que des actions telles que l'imposition de responsabilités additionnelles à l'industrie aient été proposées, des solutions technologiques pourraient offrir une meilleure protection de la population. La chitine est un polysaccharide abondamment présent dans la nature et qui est obtenu de résidus de coquilles de crustacés. Sa forme déacétylée, le chitosane, est son dérivé le plus important en termes d'utilisation. Dû à son origine naturelle et à ses propriétés spécifiques (biodégradabilité, biocompatibilité, abondance, réactivité), le chitosane est utilisé dans de multiples applications. De plus, ses propriétés antimicrobiennes en font un candidat idéal en matière de sécurité alimentaire.

L'incorporation du chitosane à des films barrières dédiés aux applications alimentaires est hautement désirable pour la mise au point de films antimicrobiens. Toutefois, il n'a pas encore été prouvé quelle forme physique du chitosane était la plus efficace en termes de propriétés biocides, et comment ces propriétés persistaient lors de l'incorporation du biopolymère à des films barrières. L'objectif principal de ce projet est de développer de nouveaux matériaux d'emballage alimentaires antimicrobiens à base de chitosane : 1) en procédant à des modifications de ses groupements fonctionnels, et 2) en optimisant sa forme physique.

Pour ce faire une équipe pluridisciplinaire est proposée, incluant des experts en microbiologie, pathogènes alimentaires, interfaces aliments/matériaux, biopolymères, rhéologie et mise en forme des polymères.