Modulation de l'auto-assemblage d'amyloïdes pour un relargage peptidique contrôlé

 

Steve Bourgault

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : nature et interactions de la matière

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2015-2016

Les fibres amyloïdes sont des nanostructures hautement organisées résultant de l'auto-assemblage de protéines. Bien qu'historiquement associées à des conditions pathologiques, de récentes études ont montré que ces structures remplissent des fonctions physiologiques bénéfiques et essentielles. Les propriétés mécaniques, physicochimiques et biologiques remarquables des amyloïdes suggèrent un grand potentiel pour des applications en nanotechnologie et en nanomédecine. En outre, l'amyloïde est une structure dynamique pouvant être générée par la majorité des chaînes polypeptidiques.

Dans le cadre de ce projet, nous explorerons l'utilisation des fibres amyloïdes comme approche de formulation de peptides thérapeutiques. Cette structure homopolymérique assurerait une libération contrôlée du peptide tout en protégeant celui-ci de la dégradation chimique et enzymatique. Puisque de nombreuses interrogations persistent toujours quant à la base structurale de l'auto-assemblage et sa réversibilité, nous allons élucider le rôle que joue la structure (supra)moléculaire des amyloïdes dans la réversibilité de l'amyloïdogenèse afin d'appliquer ces informations pour moduler le relargage peptidique. Pour ce faire, nous utiliserons des peptides modèles et une combinaison synergique d'approches expérimentales mariant la (bio)chimie, la microscopie et la biophysique.

Les résultats émanant de ce projet permettront non seulement une meilleure compréhension du rôle biologique des amyloïdes, mais ouvriront également de nouvelles avenues pour l'application technologique de ce biomatériau.