Nouveau système de détection de l'eau du sol pour intégrer la dynamique spatio-temporelle de l'eau du sol à l'échelle du champ

 

Asim Biswas

Université McGill

 

Domaine : environnement

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2014-2015

L'agriculture est une source majeure de pollution de l'eau de surface dans le sud du Québec. Dans cet endroit, le niveau de polluants, par exemple des sédiments, des produits chimiques agricoles et des nutriments comme le phosphore, excède souvent les normes du Ministère de l'environnement de Québec, ce qui affecte la qualité de l'environnement et menace la vie aquatique et la santé des humains. Ces polluants empruntent des voies diverses comme l'écoulement de surface ainsi que des voies souterraines, dans les champs équipés de réseaux de drainage, pour atteindre les zones aquatiques sensibles.

La dynamique de l'eau dans le sol contrôle le débit et la quantité des polluants agricoles qui entrent dans les ruisseaux. La grande variabilité spatio-temporelle du sol fait en sorte que l'évaluation de la quantité d'eau qui entre dans le sol, qui y est stockée, et qui s'y écoule, requiert de multiples mesures. Cependant, mesurer l'eau du sol sur une large surface est dispendieux, laborieux et demande beaucoup de temps.

Le but de ce projet de recherche est de développer et de déployer un nouveau système de mesure de l'eau du sol, qui utilisera des capteurs de température distribués régulièrement pour mesurer le contenu en eau du sol selon une grande résolution spatiale et temporelle, ainsi que pour quantifier la dynamique hydrologique dominante et identifier les mécanismes de contrôle sous-jacents. La grande résolution de ce système permettra de mieux comprendre la dynamique de l'eau dans les écosystèmes agricoles et fournira aussi des données pour le développement et l'évaluation de systèmes de modélisation 3D de la dynamique de l'eau du sol.