Relancer la filière feuillue par la production et la transformation optimisée de petites tiges de qualité

 

Chercheur responsable

Alexis Achim, Université Laval

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche orientée en partenariat : aménagement et environnement forestiers-V (1er concours)

Concours 2013-2014

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 215 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs

Équipe de recherche

  • Alexis Achim, Université Laval
  • Myrian Drouin, FPInnovations
  • Nancy Gélinas, Université Laval
  • François Guillemette, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • David Pothier, Université Laval
  • Robert Schneider, Université du Québec à Rimouski

Objectifs

L'objectif général de ce projet est d'évaluer la pertinence sylvicole et financière d'une stratégie qui viendrait remodeler la chaîne de création de valeur en forêt feuillue. Cette stratégie s'appuie sur la production et la transformation optimisée de tiges de qualité, mais de plus petites dimensions que celles sur lesquelles on mise dans un régime sylvicole traditionnel de jardinage.

Afin d'atteindre l'objectif général, l'étude sera structurée en trois volets qui viseront à:

  1. Comparer la rentabilité associée à deux approches de débitage des billes de faible diamètre;
  2. Évaluer la valeur des planches de hêtre sur le marché des lames de plancher en bois;
  3. Prédire l'impact de la stratégie sur la croissance des arbres et l'évolution de leur qualité.

Résultats attendus et retombées escomptées :

Nous nous attendons à ce que la récolte prioritaire et la transformation optimisée de petites tiges non vigoureuses, mais de qualité, lors d'une coupe de jardinage permette de générer des revenus intéressants tout en favorisant l'assainissement des peuplements forestiers. Cette approche repose sur l'idée de soutirer des revenus de la ressource avant qu'elle ne soit affectée par des défauts qui diminueront sa valeur monétaire. Elle devrait être particulièrement efficace dans les peuplements forestiers subissant un envahissement par le hêtre à grandes feuilles (Fagus grandifolia), puisque les grosses tiges de cette espèce sont particulièrement vulnérables à l'apparition de défauts. L'augmentation résultante de la disponibilité de la ressource combinée au caractère unique de son apparence nous poussent à croire qu'il existe une niche pour le bois de hêtre dans le marché des produits à valeur ajoutée.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.