Rôle de la chimiosphère lichénique dans l'acquisition des métaux et l'établissement de la symbiose

 

Jean-Philippe Bellenger

Université Sherbrooke

 

Domaine : environnement

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2013-2014

Les lichens sont présents dans la quasi-totalité des écosystèmes de la planète. En tant que colonisateur primaire, les lichens jouent un rôle important dans le développement des protosols qui permettent l'établissement de successions végétales. Les lichens jouent un rôle particulièrement important dans les cycles de l'azote et du carbone dans les écosystèmes de haute latitude (boréaux, polaires). Les lichens sont des associations symbiotiques entre un champignon, une algue et/ou une cyanobactérie.

Notre compréhension des mécanismes contrôlant l'établissement et le fonctionnement d'une telle symbiose reste limitée. Malgré l'importance écologique des lichens, surtout en milieu froid, de nombreuses questions concernant leur écophysiologie restent en suspens : Comment les lichens acquièrent-ils les micronutriments nécessaires à leur croissance? Par quels moyens les partenaires de cette symbiose se reconnaissent-ils dans l'environnement afin d'initier la formation de la symbiose?

Mon projet de recherche a pour but de caractériser à l'échelle moléculaire les fondements chimiques des mécanismes impliqués dans l'acquisition des micronutriments et l'établissement de la symbiose chez les lichens. Cette recherche fondamentale permettra de mieux comprendre le fonctionnement d'un élément essentiel des écosystèmes boréaux et polaires - les lichens. Cela permettra une meilleure gestion de nos ressources naturelles ainsi qu'une meilleure évaluation de l'impact de l'homme sur les écosystèmes boréaux. Dans le contexte actuel de changement climatique global, ceci est d'une importance capitale.