Séquestration du carbone couplée à la récupération de l'énergie géothermique

 

Chercheur responsable

Georges Beaudoin, Université Laval

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche orientée en partenariat : développement durable du secteur minier (1er concours)

Concours 2013-2014

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 298 500 $

Partenaire financier

  • Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles

Partenaires du projet

  • Telops Inc.

Équipe de recherche

  • Georges Beaudoin, Université Laval
  • Marc Constantin, Université Laval
  • Josée Duchesne, Université Laval
  • Christian Dupuis, Université Laval
  • Richard Fortier, Université Laval
  • François Huot, Université Laval
  • Faïçal Larachi, Université Laval
  • Jean-Michel Lemieux, Université Laval
  • Xavier Maldague, Université Laval
  • John Molson, Université Laval
  • René Therrien, Université Laval

Objectifs

Le premier objectif du projet de recherche est de mieux comprendre les processus de carbonatation minérale qui se produisent à l'intérieur d'un parc à résidus miniers riche en magnésium. Le second objectif est d‘évaluer le potentiel géothermique, engendré par les réactions exothermiques de carbonatation minérale, des parcs à résidus. L'étude du couplage entre la capture du CO2 atmosphérique dans les résidus miniers et la génération d'énergie géothermique par les réactions chimiques exothermiques de carbonatation minérale est centrale à ce projet.

Résultats attendus et retombées escomptées

La caractérisation des processus en trois dimensions sera effectuée grâce à la réalisation d'un forage dans le parc à résidus miniers de la mine Black Lake à Thetford Mines. Nous allons localiser le puits sur une zone propice, identifiées par des levés de thermographie infrarouge et de géophysique, et l'instrumenter pour en faire le suivi sur 3 ans. Nous proposons d'effectuer des levés thermographiques et géophysiques périodiques pour caractériser temporellement et spatialement l'évolution du processus de carbonatation minérale du parc à résidus. Ces levés nous permettrons de proposer un modèle conceptuel qui décrit les processus de carbonatation minérale et la production de chaleur. Nous allons utiliser des modèles mathématiques prédictifs pour évaluer le potentiel de capture et de stockage du CO2 couplé à la récupération de l'énergie géothermique dans les résidus miniers et pour en valider le caractère prévisionnel sur des parcs à résidus existants. Ce concept novateur pourrait contribuer à réduire l'empreinte environnementale des exploitations minières en compensant de manière significative les émissions de gaz à effet de serre d'une exploitation minière par la capture du carbone et la réduction de la consommation d'énergie par l'utilisation de sources alternatives de chaleur géothermique.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.