Traitement de signaux optiques pour la transmission de données à haute vitesse

 

Rhys Adams

Cégep Vanier

 

Domaine : technologies de l'information et des communications

Programme de recherche pour les enseignants de collège

Concours 2011-2012

Lorsque la transmission de données dans les systèmes de communication optique augmente à des taux de 40 Gb/s à 160 Gb/s et plus, la durée des impulsions, ainsi que la séparation entre les impulsions diminue. Une telle augmentation de la transmission de données réduit la tolérance du système optique face aux erreurs, comme celles attribuables à la dispersion chromatique. La vérification continue de la performance optique a toujours été un élément essentiel dans les systèmes de transmission optique afin de permettre les correctifs requis. Traditionnellement, cette vérification nécessitait l'utilisation de composantes électriques.

Cependant, ces composantes font face à des problèmes technologiques importants lorsque les transmissions de données se chiffrent à des taux au-delà de 40 Gb/s.

Je propose d'examiner un moniteur de dispersion chromatique tout-optique qui peut être fonctionnel à des taux élevés de transmission; ce dernier utilisant la fibre optique non-linéaire, un photo-détecteur lent et un oscilloscope électrique. Le moniteur de dispersion chromatique proposé est simple, peu dispendieux et permet la vérification continue des transmissions de données à des taux de l'ordre de Tb/s.