Mot de la directrice scientifique



15 juillet 2019

Au cours de mes 100 premiers jours à titre de directrice scientifique du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT), j'ai beaucoup observé, écouté et appris, en vue d'assurer la capacité du Fonds à appuyer une recherche diversifiée et inclusive en sciences naturelles, mathématiques et génie (SNG) qui constitue un véritable moteur de progrès socioéconomique.

Nous avons donc entrepris une « tournée du Québec » au cours de laquelle nous visitons les universités et les collèges pour échanger avec la communauté scientifique. Des membres de l'équipe du FRQNT m'accompagnent afin d'enrichir le dialogue. Ces visites nous montrent comment les chercheurs et les chercheuses ainsi que les administrateurs et les administratrices perçoivent la programmation du Fonds, la prestation de services et son importance dans l'écosystème de recherche. Ces rencontres me permettent par ailleurs de partager ma vision du FRQNT et de ses enjeux.

Parmi les points soulevés lors de ces échanges, de nombreux membres de la communauté scientifique déplorent l'incertitude liée au financement du FRQNT. Avec mon équipe et avec le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, je travaille à pérenniser et à augmenter les crédits accordés à la recherche.

À cet égard, je sollicite l'aide de la communauté de la recherche en SNG : le FRQNT doit être beaucoup plus visible et mieux connu afin de pouvoir démontrer sa valeur. Chaque personne financée par le FRQNT devrait mentionner ce soutien lors de la diffusion de ses recherches. Je m'adresse plus particulièrement aux regroupements stratégiques, nos pôles d'excellence reconnus à l'échelle internationale. Je demande à ce que leurs membres, y compris les étudiants et les étudiantes, contribuent à faire rayonner le FRQNT et affichent leur fierté. Pensez à utiliser #communautéFRQ dans vos communications ! Les regroupements possèdent une voix forte et influente qui peut être utilisée pour démontrer le rôle stratégique que joue le FRQNT sur le plan de la formation, de la création de nouvelles connaissances et de l'innovation au Québec.

Un dernier mot : la Journée de la recherche du 4 juin dernier sur la collaboration entre le milieu municipal et le milieu de la recherche a connu un vif succès ! Je remercie toutes les personnes qui y ont participé. Les présentations – livrées par d'inspirants duos issus des deux milieux – et les échanges ont démontré que la recherche aide à résoudre certaines problématiques que rencontrent les villes. Souhaitons que les futures journées de la recherche soient aussi interactives et accessibles ! Je vous invite d'ailleurs à me faire parvenir vos suggestions pour le thème de l'édition 2020.

Bon été !

Janice Bailey