Mot de la directrice scientifique



18 mai 2017

Le budget provincial déposé en mars dernier a été très favorable aux Fonds de recherche du Québec (FRQ). En effet, pour les cinq prochaines années, les FRQ verront leur enveloppe budgétaire augmenter de 180 M$. Pour l'exercice en cours, cela se traduit par un accroissement de 20 M$. C'est dire que la recherche et l'innovation comptent parmi les priorités du gouvernement actuel en matière de développement socioéconomique.

Après quelques années difficiles, le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT) et sa communauté scientifique saluent cette initiative gouvernementale, qui nous fait l'effet d'une véritable bouffée d'air frais. Ces nouveaux crédits doivent s'inscrire dans le cadre de trois enjeux majeurs :

  • Le soutien au développement des meilleurs talents;
  • L'accroissement de la compétitivité des regroupements de chercheurs;
  • La réponse aux grands défis sociaux, environnementaux et économiques du Québec.

C'est en tenant compte de ces paramètres que le FRQNT a choisi, pour l'année 2017-2018, de financer près de 80 étudiants de plus que prévu avant l'annonce des nouveaux crédits. Parallèlement, une nouvelle enveloppe budgétaire de 100 000 $ sera dorénavant réservée aux congés parentaux d'étudiantes qui reçoivent une bourse à partir de subventions du FRQNT (équipes, regroupements stratégiques ou partenariats). Le montant supplémentaire investi auprès de ces clientèles se chiffre à 850 000 $.

Pour ce qui est des regroupements stratégiques, le FRQNT réinvestit près de 3 M$ supplémentaires dans le développement des infrastructures humaines et matérielles. En 2017-2018, c'est 16,3 M$ qui sont ainsi consacrés aux regroupements stratégiques.

En ce qui concerne les équipes de recherche, les nouveaux crédits permettent au FRQNT d'investir plus de 1,9 M$ additionnels cette année. Le budget du programme Projet de recherche en équipe s'élève donc à 11,3 M$ en 2017-2018.

Toujours grâce aux crédits supplémentaires consentis aux FRQ dans le dernier budget provincial, c'est 1,6 M$ qui sont investis dans le soutien aux chercheurs de collège.

Ce nouveau contexte budgétaire permettra également de contribuer d'une manière plus significative – à hauteur de près de 2 M$ – au financement de recherches visant le développement durable et la lutte aux changements climatiques, l'adaptation aux changements démographiques et le développement de projets d'entrepreneuriat et de créativité.

À l'heure actuelle, je ne peux fournir d'information additionnelle sur la manière dont seront répartis les crédits au cours des quatre prochaines années. Toutefois, dans l'optique du Gender Summit, un congrès international coorganisé par les FRQ et par le CRSNG en novembre prochain à Montréal, et dont le thème est « Adopter le pluralisme et prospérer grâce à la diversité », je souhaite réellement que nous puissions prendre des mesures pour augmenter la présence en sciences des femmes et des groupes minoritaires, qu'ils soient composés d'autochtones, d'immigrants ou de réfugiés.

Je tiens à remercier personnellement le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, pour tout le travail de sensibilisation qu'il a effectué au cours des cinq dernières années auprès d'un très grand nombre d'instances gouvernementales et d'organismes privés et publics pour rendre possible cet ajout de crédits additionnels dans le dernier budget provincial. Les trois Fonds de recherche du Québec et l'ensemble de leurs communautés respectives peuvent se réjouir de la nouvelle stratégie québécoise de recherche et d'innovation, qui accorde manifestement une place de choix aux trois organismes subventionnaires québécois.

En terminant, je peux vous assurer que nous continuerons de multiplier les efforts dans le but d'assurer une plus grande visibilité aux trois Fonds de recherche du Québec – et particulièrement au FRQNT – non seulement auprès des instances gouvernementales, mais aussi auprès du grand public. Enfin, je remercie la communauté scientifique du FRQNT, dont la résilience est maintenant récompensée par la reconnaissance gouvernementale de la qualité de ses nombreuses avancées scientifiques en sciences naturelles, en génie et en mathématiques.

Maryse Lassonde, O.C., C.Q., Ph. D., MSRC


Adopter le pluralisme et prospérer grâce à la diversité
Du 6 au 8 novembre 2017 | Le Centre Sheraton, Montréal (Québec)