Mot de la direction scientifique



18 juin 2015

En avril dernier, nous vous faisions part de la situation budgétaire difficile à laquelle faisait face le FRQNT. Bien que la subvention gouvernementale de base du FRQNT soit demeurée constante, l'attribution en 2014 des crédits résiduels de la Stratégie québécoise de recherche et d'innovation, laquelle ciblait principalement les regroupements stratégiques, les programmes en partenariat et les chercheurs de collège, a fait en sorte que le FRQNT s'est retrouvé avec un manque à gagner d'environ 11 M$ en 2015 par rapport à l'année précédente. Ainsi, nous avons dû réduire de 20 % les subventions octroyées dans le cadre des programmes Regroupements stratégiques, Projet de recherche en équipe, Établissement de nouveaux chercheurs universitaires et Programme de recherche pour les chercheurs de collège. De plus, nous n'avons pas pu continuer notre collaboration avec Mitacs par le programme Accélération Québec et avons dû réduire le nombre de bourses en milieu pratique offertes conjointement avec le CRSNG.

Dans l'hypothèse d'une subvention gouvernementale inchangée, l'année budgétaire 2016-2017 s'annonce encore plus difficile car le FRQNT s'est départi de toutes ses sommes résiduelles au cours de l'année 2015-2016. En fait, il s'avère que le maintien des subventions au même niveau que cette année, incluant les réductions de 20 % déjà apportées, entraînera un déficit budgétaire très important en 2016-2017.

Lors de la séance du 11 juin dernier, le conseil d'administration a donc analysé différents scénarios budgétaires et nous sommes contraints d'annoncer un moratoire sur trois programmes de recherche : Projet de recherche en équipe, Appui aux réseaux d'innovation et Initiatives stratégiques pour l'innovation. De plus, nous devons abolir, et ce dès 2016-2017, tout supplément statutaire aux chercheurs de collège et limiter l'accès au dégagement salarial aux programmes suivants : Projet de recherche en équipe, Projet de recherche orientée en partenariat et Programme de recherche pour les chercheurs de collège. En effet, le programme visant l'intégration des chercheurs de collège aux regroupements stratégiques a en quelque sorte souffert de son succès puisqu'il a, à lui seul, coûté plus d'un million de dollars pour la seule année 2015-2016. Enfin, à l'heure actuelle, nous ne pouvons assurer la poursuite de la collaboration avec Mitacs et le CRSNG.

La séance du conseil d'administration d'octobre prochain sera notamment consacrée à l'analyse de la programmation globale du FRQNT. Des décisions seront prises quant à l'orientation à donner pour les années subséquentes. Nous nous engageons à informer rapidement la communauté scientifique, universitaire et collégiale de toute décision prise au cours de cette séance.

Nous sommes conscients des répercussions que ces annonces auront sur les chercheurs en sciences naturelles et génie. Nous regrettons vivement de devoir imposer de telles mesures, qui sont uniquement justifiées par une programmation budgétaire permettant de maintenir la viabilité financière du FRQNT.