Aménagement des strates surannées ayant subi plusieurs épidémies de la TBE



Dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, la possibilité forestière est supportée en grande partie par des strates surannées. Le maintien des forêts surannées dans plusieurs régions de la zone boréale de l'Amérique du Nord nécessite la mise en œuvre d'aménagement proche de la dynamique naturelle ayant caractérisé ces peuplements.

Objectifs de la demande : caractériser la dynamique naturelle des peuplements résineux multi étagés de l'unité d'aménagement 023-52 (origine, régime de perturbations qui les affectent, croissance des tiges selon leur statut hiérarchique); proposer des scénarios d'aménagement écosystémique qui tiennent compte de la dynamique naturelle; définir la structure résiduelle des peuplements après intervention et son potentiel.

Les peuplements analysés présentent tous une structure d'âge inéquienne. L'installation des différentes cohortes, les reprises de croissance et la structure multi étagée sont toutes reliées à l'une ou l'autre des épidémies qui sont survenues à la fin du 19e siècle ou au cours du 20e siècle. L'épidémie de 1914 est celle qui a eu le plus d'impact sur les peuplements en tuant des arbres matures permettant à la régénération préétablie d'accélérer sa croissance et d'atteindre différents étages de la canopée. La CPRS avec rétention par groupe d'arbre ou la coupe partielle (prélèvement inférieur à 30 %) sont les types d'aménagement qui s'apparentent le plus à la dynamique naturelle. Suite à ces interventions, la reprise de croissance de la régénération en place aura le potentiel de croître et de donner à maturité un peuplement d'un bon volume. Ces résultats montrent que ces peuplements peuvent être aménagés de façon différente et présenter un fort potentiel.

Chercheur responsable

Hubert Morin, Université du Québec à Chicoutimi

Équipe de recherche

  • Jean Bégin (Université Laval)
  • Damien Côté (Ministère des Ressources naturelles du Québec)
  • Serge Gosselin (Secteur industriel - Québec)
  • Cornelia Krause (Université du Québec à Chicoutimi)

Durée

2007-2010

Montant

225 000 $

Partenaire financier

  • Fonds de la recherche forestière du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Appel de propositions

Forêt boréale au Saguenay-Lac-St-Jean