Développement de nouveaux produits phytogènes pour favoriser la croissance animale et pour préserver la qualité des aliments dérivés des animaux d'élevage



Notre équipe de recherche multidisciplinaire était constituée de quatre chercheurs: Jean Legault (UQAC, activité biologique des produits naturels), André Pichette (UQAC, chimie des produits naturels), Vakhtang Mshvildadze (UQAC, pharmacognosie), Yacine Boumghar (CÉPROCQ, optimisation de procéder de séparation) et d'un collaborateur en milieu pratique, Chantal Bélanger (Agronome, Nutrinor). Dès 1946, plusieurs chercheurs ont montré que l'ajout d'antibiotiques à l'alimentation des volailles et des porcs avait des effets bénéfiques notamment sur leur croissance. Au cours des années 1980, des bactéries multi-résistantes pathogènes pour l'homme ont émergés à travers le monde. On a alors associé l'apparition de ces bactéries résistantes à l'utilisation inadéquate des antibiotiques en nutrition animale. En 2000, l'Organisation Mondial de la Santé (OMS) a recommandé de limiter les antibiotiques à des fins thérapeutiques uniquement.

L'objectif principal du projet de recherche visait donc à développer de nouveaux produits phytogènes (issus de plantes) pour remplacer les antibiotiques comme promoteur de croissance chez les volailles. L'utilisation de produits phytogènes comme les huiles essentielles est fortement envisageable pour remplacer les antibiotiques et pour améliorer la préservation de la viande. Les résultats obtenus dans le cadre de ce projet ont permis l'identification et le développement de plusieurs huiles essentielles de la forêt boréale qui possèdent des propriétés antioxydante, anti-inflammatoire et antibactérienne et qui favorisent la croissance animale. Nos travaux ont permis également d'optimiser les méthodes d'extraction et de purification des composés bioactifs en vue d'un développement industriel et commercial. Les retombés de ces activités de recherche et de développement se feront sentir au niveau des connaissances, de l'économie et de la santé animale et humaine.

Chercheur responsable

Jean Legault, Université du Québec à Chicoutimi

Équipe de recherche

  • Chantal Bélanger, Nutrinor
  • Yacine Boumghar, Centre d'études des procédés chimiques du Québec (CEPROCQ)
  • Simon Cloutier
  • Frédéric Lebrun, Nutrinor
  • Vakhtang Mshvildadze, Université du Québec à Chicoutimi
  • André Pichette, Université du Québec à Chicoutimi

Année du concours

2012

Durée

3 ans

Montant

228 878 $

Partenaires financiers

  • Fondation des maladies du coeur Québec et Visez santé
  • Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation
  • Ministère de la Santé et des Services sociaux

Appel de propositions

Préservation et amélioration de la valeur nutritive des aliments