Étudiant-chercheur étoile Mai 2017



Yacine Kherdjemil

Étudiant au doctorat en biologie moléculaire
Institut de recherches cliniques de Montréal


Publication primée : Evolution of Hoxa11 regulation in vertebrates is linked to the pentadactyl state

Publiée dans : Nature
 

Résumé

La plupart des tétrapodes (animaux à deux paires de membres) actuels ont cinq doigts par main. Cet état, appelé pentadactylie, est une spécificité récente au cours de l'évolution. Les premières espèces à posséder des doigts en avaient six à huit par main. Yacine Kherdjemil et son équipe ont montré que c'est la répression du gène Hoxa11 par Hoxa13 au cours du développement des membres qui provoque la pentadactylie. Ils ont établi que la pentadactylie s'est développée grâce à l'acquisition d'un interrupteur contrôlant l'expression du gène Hoxa11. Cette découverte illustre comment des mutations dans les séquences d'ADN survenues au cours de l'évolution ont permis l'acquisition d'innovations morphologiques et la diversification des espèces. D'un point de vue clinique, cette découverte appuie la notion que les malformations congénitales observées chez les fœtus peuvent être dues à des mutations dans les éléments d'ADN qui augmentent ou diminuent l'expression de gènes, mutations qui peuvent avoir un effet plus sévère qu'une mutation dans le gène lui-même.