Étudiant-chercheur étoile Mars 2014


Jean-Daniel Deschênes, étudiant-chercheur étoile, FRQNT

Jean-Daniel Deschênes

Étudiant à la maîtrise génie électrique et génie informatique
Université Laval


Publication primée : Heterodyne beats between a continuous-wave laser and a frequency comb beyond the shot-noise limit of a single comb mode

Publiée dans : Physical Review A, 87(2), 023802, 2013.
 

Résumé

« Le domaine de la mesure du temps repose sur le développement de techniques et d'appareils de précision toujours grandissante. Le prochain grand type d'horloge sera basé sur des horloges optiques, où l'oscillation du champ électrique produit par la lumière définit le passage du temps. Malheureusement, la nature quantique de la lumière limite la précision ultime d'une telle horloge. Ma recherche contribue à grandement améliorer le mécanisme permettant de convertir l'oscillation lumineuse en signal électrique utile, augmentant la précision de ce mécanisme d'au moins un facteur 100. J'ai pu démontrer la validité de ce modèle grâce à des mesures expérimentales, soutenue par des assises théoriques solides. »

De l'eau au pendule, en passant par la mécanique et le cristal, pour en arriver à l'atomique, qui est présentement le meilleur type d'horloge, on peut de nos jours faire bien plus que simplement mesurer le temps. Le réseau Internet, synchronisé sur les horloges à cristal, et le système GPS, reposant sur les horloges atomiques, rendent nos moyens de transport et de communications plus efficaces et sécuritaires que jamais. Bien qu'il soit difficile de quantifier avec certitude leur impact sur la société, puisque de telles retombées sont très complexes et souvent inattendues, les travaux de recherche de Jean-Daniel Deschênes sur l'horloge optique promettent à leur tour des avancées comparables dans les domaines des télécommunications et de la géolocalisation.