Incidence des propriétés du sol et de son aménagement sur la productivité de jeunes plantations de peupliers hybrides dans le domaine de la sapinière à bouleau blanc



Les insuccès des plantations d'espèces d'arbres à croissance rapide sont souvent attribuables à une mauvaise sélection des sites et à des pratiques inadéquates d'aménagement du sol. La préparation de sol rend celui-ci propice à la mise en terre des plants, améliore leur croissance et réduit la compétition végétale.

Les principaux objectifs de ce projet de recherche étaient (1) d'identifier les sites propices à l'implantation de plantations de peupliers hybrides en milieu forestier et (2) d'évaluer les effets de la préparation de terrain sur la fertilité des sols, la végétation compétitrice et la croissance juvénile du peuplier hybride dans le domaine de la sapinière à bouleau blanc. Les travaux menés sur le peuplier faux-tremble (utilisé comme analogue du peuplier hybride) en Haute-Mauricie ont démontré le faible pouvoir de prédiction de la croissance par les variables cartographiques disponibles dans les bases de données régionales. En utilisant les données de la couverture forestière et du sol organique prises directement sur le terrain, il devient possible de prédire la productivité du peuplier faux-tremble.

Dans le cas de plantation de peuplier hybride en milieu forestier, la préparation de terrain avant plantation semble avoir plus d'effet que le dégagement ou la fertilisation sur l'établissement, la survie et la croissance juvénile des peupliers. On constate que plus la préparation de terrain est intense, meilleures sont la survie et la croissance. Le traitement le plus efficace à cet égard s'avère être la création de monticules à la pelle mécanique. Il est donc suggéré de prioriser les stratégies d'aménagement selon l'ordre : préparation de terrain > dégagement de la compétition > fertilisation.

Ce projet a permis pour la première fois de démontrer que la culture d'une essence à croissance rapide était possible dans le climat froid de la sapinière à bouleau blanc, sur sols acides et sans l'usage de phytocides. Il a de plus démontré que la cédule de dégagement prônée pour ces plantations n'était pas optimale. Dans la pratique, les méthodes de préparations de terrain ont changé au profit du hersage ou de la mise en monticules dans plusieurs régions du Québec.

Les nouvelles connaissances fondamentales générées par ce projet suscitent de l'intérêt, notamment dans l'application du zonage forestier ainsi que dans l'élaboration de stratégies d'aménagement des plantations assurant l'optimum entre les conditions de sols et la compétition végétale pour des arbres à faible tolérance à la compétition et ce, sans l'usage de phytocides. Cet aspect est original au Québec et pourrait avoir des retombées importantes ailleurs dans le monde où des objectifs de diminution de la quantité de pesticides sont mis en place, notamment en Europe.

Chercheur responsable

Christian Messier, Université du Québec à Montréal

Équipe de recherche

  • Nicolas Bélanger (Université de Saskatchewan)
  • Denis Cormier (Institut canadien de recherche en génie forestier)
  • William H. Hendershot (Université McGill)
  • David Paré (Service canadien des forêts, Québec)
  • Pierre Périnet (Ministère des Ressources naturelles du Québec)
  • Guy Prégent (Ministère des Ressources naturelles du Québec)

Durée

2006-2009

Montant

144 000 $

Partenaire financier

  • Fonds Forestier du ministère des Ressources naturelles et de la Faune

Appel de propositions

Aménagement et environnement forestiers