Métallogénie et contexte géodynamique du contact Opinaca-La Grande, Baie-James (Québec)


Ce projet de recherche a pour but de caractériser l'évolution des sous-provinces d'Opinaca et de La Grande, dans la région d'Eeyou-Ischtchee-Baie-James, afin de mieux mettre en valeur son potentiel en ressources minérales. Le contact entre les deux sous-provinces est un important métallotecte régional et a été comparé à la zone de déformation de Cadillac-Larder-Lake en Abitibi, mais peu de données étaient jusqu'à maintenant disponible pour étayer cette idée.

Les travaux reliés à ce projet de recherche ont permis de mettre en évidence l'environnement géodynamique dans lequel les sous-province de LaGrande et d'Opinaca ont évolué. En effet, l'étude géochimique de Sappin et al. 2018 suggère que les laves des groupes de Yasinski et de Guyer ont fait éruption dans un contexte de rift de 2850 à 2725 Ma. L'étude géochronologique de Cleven et al. (in prep) démontre que les sédiments de l'Opinaca provenaient principalement de l'érosion des sous-provinces de LaGrande et de Minto et se sont déposés dans un environnement de rift entre 2715 et 2690 Ma. Côté-Roberge et al. (in prep) et Rhéaume-Ouellet et al. (in prep) contraignent un métamorphisme dans un contexte d'extension associé à de nombreuses intrusions entre 2690 et 2650 Ma, suivi d'un métamorphisme d'épaississement crustal et une anatexie régionale entre 2650 et 2615 Ma. Notre équipe a également démontré que les minéralisations aurifères de la région sont de type "orogénique" et sont similaires à celles de l'Abitibi. Hanes et al. (in prep) et Bogatu (2017) montrent que les minéralisations se sont développées en trois stades, soit syn-volcanique avant 2710 Ma, syn-extensionnel entre 2690 et 2660 Ma, et contractionnel entre 2645 et 2615 Ma. L'étude de Pitcairn et al. (in prep) suggère que l'or a été concentré à partir des roches sédimentaires et volcaniques lors d'épisodes métamorphiques chauffant la roche au-delà de 550 C.

Les sous-provinces d'Opinaca et de La Grande ne sont donc pas exotiques l'une par rapport à l'autre. Le La Grande s'est développé lors des stades initiaux d'un rift alors que l'Opinaca s'est déposé dans ce rift, sur un socle composé de La Grande. La zone cisaillée qui sépare les deux sous-provinces n'est donc pas une suture tectonique et ne peut être comparée à la zone de Cadillac Larder Lake en Abitibi. Par la suite, deux épisodes métamorphiques régionaux ont permis d'extraire l'or des roches environnantes et de le concentrer dans des zones structurales complexes.

Les résultats ont été présentés lors d'ateliers préparés pour les sponsors, dans des congrès provinciaux, nationaux et internationaux et ont été publiés sous la forme de rapport à Géologie Québec et d'articles scientifiques dans des revues internationales.

Chercheur responsable

Georges Beaudoin, Université Laval

Équipe de recherche

  • Georges Beaudoin, Université Laval
  • Carl Guilmette, Université Laval
  • François Huot, Université Laval

Durée

3 ans

Montant

299 250 $

Partenaire financier

  • Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles

Appel de propositions

Développement durable du secteur minier