Relève étoile Louis-Berlinguet 
Février 2019



Joanie Van de Walle

Étudiante au doctorat en biologie
Université de Sherbrooke


Publication primée Hunting regulation favors slow life histories in a large carnivore

Publiée dans : Nature Communications

Résumé

L'activité humaine perturbe les processus écologiques naturels et engendre des pressions de sélection chez les espèces sauvages. Dans son article, Joanie Van de Walle montre que la chasse et sa réglementation ont entraîné un changement de stratégie de reproduction chez les femelles ours brun scandinaves depuis 20 ans. Effectivement, en protégeant légalement les groupes familiaux, la survie des femelles gardant leurs oursons plus longtemps est augmentée. Ceci se traduit par une plus longue période d'association femelle-oursons et des perturbations démographiques inattendues. En identifiant et quantifiant cette sélection artificielle, l'étude contribue à l'amélioration de la gestion des populations animales chassées.