Tourner en rond…



Tourner en rond a du bon ! Selon une étude sur la sécurité routière menée par Nicolas Saunier, professeur à Polytechnique Montréal, les carrefours giratoires sont beaucoup plus sécuritaires que les intersections avec feux de circulation. L'aménagement circulaire accroît la fluidité du trafic en le ralentissant sans l'immobiliser. Les collisions latérales à grande vitesse sont impossibles et il y a beaucoup moins de risques d'accidents entre les véhicules. En prime : baisse des bruits de freinage, de la consommation d'essence et de la pollution !

L'aménagement circulaire accroît la fluidité du trafic en le ralentissant sans l'immobiliser.

Mais attention : tous les carrefours circulaires ne se valent pas. Par exemple, plus il y a de voies et plus la circonférence est grande, plus la vitesse est rapide et plus le potentiel d'accidents est élevé. Par ailleurs, les ronds-points, ancêtres des carrefours giratoires, sont problématiques. Beaucoup ont été convertis en carrefours giratoires sans aucune modification autre que celle d'enlever la priorité aux automobilistes qui s'engagent dans le carrefour pour l'accorder à ceux qui circulent sur l'anneau. La configuration de l'approche en ligne droite des ronds-points amène les véhicules à entrer plus vite sur l'anneau. Résultats : plus d'accidents et plus d‘interactions dangereuses entre les véhicules.

Pour en arriver à ces conclusions établies scientifiquement pour la première fois au Canada, Nicolas Saunier et son équipe ont étudié une soixantaine de carrefours giratoires au Québec. Ils en ont relevé les caractéristiques sur le terrain ou à l'aide de Google Map. Ils ont aussi analysé les rapports d'accidents et traité plus de 400 heures d'images vidéo de conduite « en rond ». Les chercheurs ont d'ailleurs développé un logiciel d'analyse vidéo pour identifier l'impact des caractéristiques des carrefours. Les travaux de Nicolas Saunier aideront le gouvernement du Québec à établir des normes pour la construction de carrefours giratoires plus sécuritaires.