Amélioration de la prévision du couvert de neige et des crues printanières au Québec par assimilation des observations satellites

 

Alain Royer

Université de Sherbrooke

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

Les impacts sociétaux associés aux chutes de neige et aux crues printanières sont majeurs et constituent les principaux risques naturels au Québec. La plus grande incertitude des modèles de prévision hydrologique résulte de la méconnaissance de la quantité de neige au sol. Ce projet vise l'amélioration de ces modèles (neige et débit) par assimilation des observations spatiales thermiques et micro-ondes passives (températures de brillance).

La couverture quasi-quotidienne et globale des données satellites en fait une source d'information au potentiel certain, mais encore peu utilisé pour la prévision de l'équivalent en eau de la neige et des débits. Leur assimilation par Ensemble de Kalman adaptatif dans un modèle de neige couplé à un modèle de transfert radiatif est l'approche proposée dans ce projet. Ce développement méthodologique original exploitera la version autonome des modèles des processus de surface et hydrologique du Service de prévision numérique météorologique du Centre Météorologique Canadien (CMC) d'Environnement Canada (Dorval).

Ce projet ouvre ainsi une perspective de retombées importantes pour l'amélioration des prévisions numériques du temps. Ce projet regroupe les expertises nécessaires à sa réalisation en télédétection, en modélisation de la neige et en hydrologie de l'Université de Sherbrooke (en collaboration avec le Centre de recherche en hydrologie de Saskatoon et le CMC) et dans les techniques d'assimilation de l'UQAM, en collaboration avec les acteurs québécois en prévisions météorologiques et hydrologiques (CMC, Centre d'Expertise Hydrique du Québec et Hydro-Québec).