Amélioration des graminées fourragères dans un contexte de changements climatiques

 

Chercheure responsable

Édith Charboneau, Université Laval

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche en partenariat orienté : innovation en production et en transformation laitières-VI (3e concours)

Concours 2014-2015

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 189 996 $

Partenaires financiers

  • Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec
  • Novalait inc.

Équipe de recherche

  • Guy Allard, Université Laval
  • Robert Berthiaume, Valacta
  • Gilles Bélanger, Centre de recherche et de développement sur les sols et les grandes cultures
  • Annie Claessens, Centre de recherche et de développement sur les sols et les grandes cultures
  • Alain Fournier, Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec
  • Rachel Gervais, Université Laval
  • Julie Lajeunesse, Centre de recherche et de développement sur les sols et les grandes cultures
  • Doris Pellerin, Université Laval
  • Philippe Seguin, Université McGill
  • Gaëtan Tremblay, Centre de recherche et de développement sur les sols et les grandes cultures

Objectifs

L'objectif général de ce projet est de déterminer la graminée fourragère à privilégier dans un contexte de changements climatiques. Pour y arriver, les objectifs spécifiques suivant seront réalisés :

  1. Évaluer les graminées alternatives à la fléole des prés cultivée en association avec la luzerne;
  2. Évaluer l'impact du remplacement de la fléole des prés par la fétuque élevée conservée sous forme d'ensilage préfané ou demi-sec dans les rations de vache en lactation;
  3. Évaluer l'impact du choix d'espèces pures et d'associations binaires à base de luzerne dans les rotations avec ou sans gestion intensive sur la profitabilité des fermes;
  4. Développer une méthode de sélection et produire du germoplasme pouvant être utilisé pour développer des cultivars de fléole des prés à regain élevé.

Résultats attendus

Les résultats anticipés à la fin du projet sont:

  1. La graminée permettant la meilleure association avec la luzerne sous les conditions du Québec;
  2. La consommation et les performances animales de la fétuque élevée lorsqu'elle est conservée sous forme d'ensilage préfané ou demi-sec en comparaison avec la fléole des prés;
  3. La meilleure association binaire de graminée avec la luzerne d'un point de vue technico-économique et environnemental lorsque la ferme laitière est considérée comme une seule unité de décision;
  4. Le développement de germoplasmes de fléole des prés à meilleur regain.

Retombées escomptées

L'avancement des connaissances sur les espèces fourragères à favoriser permettra aux producteurs laitiers du Québec de faire des choix plus éclairés. Il sera possible d'établir des recommandations sur le choix de l'espèce à privilégier ainsi que sur son type de gestion. Les résultats de l'optimisation avec un modèle global de ferme permettront de valider la stratégie la plus rentable pour les producteurs laitiers ainsi que de quantifier l'impact environnemental des choix effectués. L'identification de populations de fléole des prés avec un meilleur regain permettra le développement de nouveaux cultivars. À terme, une meilleure adaptation aux changements climatiques sera possible grâce à ce projet. La majorité des résultats pourront être utilisés directement sur les fermes puisque la gestion des plantes fourragères, incluant le choix des espèces et leur gestion de coupes, est primordiale au bon résultat d'une ferme laitière. Le transfert technologique sera d'autant plus efficace que des acteurs importants du milieu sont impliqués activement dans le projet.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.