Analyse des interactions et de la dynamique entre les marges fluviales (naturelles et avec espèces envahissantes) et les systèmes fluviaux par une approche utilisant l'imagerie aéroportée et des mesures in situ

 

Maxime Boivin

Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)

 

Domaine : environnement

Programme : établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2018-2019

Le projet de recherche proposé vise à améliorer nos connaissances régissant les interactions entre les marges fluviales (bandes riveraines élargies) et les systèmes fluviaux par une approche utilisant l'imagerie aéroportée (drone, images aériennes et satellites) et des mesures in situ (caméras vidéo et photo et mesures directes). Les berges et plaines alluviales des rivières du Québec sont majoritairement forestières ou arbustives et cette présence influence la dynamique des rivières québécoises. Les systèmes fluviaux offrent plusieurs services aux sociétés or, ces systèmes se trouvent au centre des grands dilemmes environnementaux. D'un côté, les pressions humaines sur les systèmes fluviaux sont en croissante augmentation, tant au Québec que dans le monde, étant donné le grand intérêt pour les communautés de s'installer en bordure des rivières. De l'autre, il y a une reconnaissance grandissante du rôle que jouent les processus fluviaux et les marges fluviales au niveau de la protection civile, de la qualité de la ressource en eau et de la biodiversité aquatique et riveraine. Les bandes riveraines jouent donc un rôle primordial au niveau des services écosystémiques. Au cours des dernières années, plusieurs problématiques liées à la présence de bois mort ont été étudiées par des approches hydrogéomorphologiques au Québec, mais le manque de connaissance concernant la dynamique des bois à l'échelle du bassin versant persiste, tant au niveau national qu'international. Plus récemment, la question des plantes envahissantes le long des cours d'eau au Québec et dans le monde préoccupe les acteurs de l'eau et les riverains, mais aussi la communauté scientifique. Dans un contexte de changements environnementaux et de pressions anthropiques accrues, les risques d'invasion seront de plus en plus présents et la dynamique des bandes riveraines peut changer.  Il est donc essentiel de connaître les interactions et de quantifier ces dynamiques afin d'améliorer nos modes de gestion. Dans ce contexte, je désire mettre en place à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) une équipe de recherche consacrée à l'étude de la dynamique des interrelations entre les marges fluviales et la dynamique des rivières par une approche utilisant l'imagerie aéroportée et des mesures in situ. Pour la réalisation de ce projet, deux volets seront explorés: volet 1- l'analyse de bilan ligneux et contribution des bandes riveraines (avec et sans espèces envahissantes) dans des rivières du Québec par imageries aéroportées et mesures in situ et; volet 2- l'influence de deux espèces envahissantes en bandes riveraines sur l'hydrogéomorphologie fluviale, notamment sur les taux d'érosion et sur le taux de production en bois mort des bandes riveraines. Dans le contexte actuel, les acteurs de l'eau et la population ne sont pas adaptés ou préparés à faire face à des changements potentiels. Le projet de recherche proposé permettra d'améliorer nos connaissances et nos modes de gestion afin que la population du Québec soit mieux préparée et adaptée aux changements susceptibles de se produire le long des rivières québécoises dans un contexte de changements environnementaux.