Caractérisation des facteurs endomembranaires de la cellule hôte dans l'infection par le virus de la mosaïque du navet

 

Huanquan Zheng

Université McGill

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2015-2016

H. Zheng de l'Université McGill et J.-F. Laliberté de l'INRS-Institut Armand-Frappier étudient le remodelage endomembranaire de la cellule hôte qui a lieu lors de l'infection par le virus de la mosaïque du navet (TuMV). Ce remodelage conduit à la production d'organites viraux, désignés « usines virales ». Ces usines virales procurent un environnement optimal pour la réplication du génome viral, et servent de véhicules pour le transport des virus d'une cellule à l'autre. La production des usines dépend du système endomembranaire de la cellule, et d'interactions entre des protéines virales et des protéines clés de la voie sécrétoire de la cellule. Une protéine virale importante dans la biogenèse des usines est la 6K2, une protéine membranaire de 6 kDa. Nos résultats préliminaires montrent que celle-ci interagit avec plusieurs protéines de l'hôte, notamment : 1) Sec24a, une protéine impliquée dans le transit de protéines du réticulum endoplasmique au Golgi; 2) certaines protéines SNARE qui ont un rôle déterminant pour la fusion des membranes intracellulaires; et 3) la protéine RAB-E1 qui est impliquée dans le transport des protéines entre le Golgi et la membrane plasmique.

L'objectif de notre projet de recherche est donc de caractériser plus à fond ces différentes interactions. Notre approche expérimentale utilisera des technologies de pointe en biologie moléculaire et cellulaire. Tout particulièrement, nous utiliserons le système CRISPR/cas9 qui a été développé tout récemment pour permettre la modification ciblée de gènes dans cette plante. Nous pourrons alors faire la preuve que cette nouvelle approche peut produire des plantes dont l'interaction entre des protéines de l'hôte et du virus n'a plus cours, et qui seront vraisemblablement résistantes aux virus.