Caractérisation et conception géomécaniques intégrées pour l'exploitation minière en profondeur ou sous hautes contraintes et en milieu nordique

 

Chercheur responsable

Martin Grenon, Université Laval

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche en partenariat orienté : développement durable du secteur minier (1er concours)

Concours 2013-2014

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 300 000 $

Partenaire financier

Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles

Partenaire du projet

  • Compagnie minière Goldcorp - Projet Éléonore

Équipe de recherche

  • Martin Grenon, Université Laval
  • John Hadjigeorgiou, Université de Toronto
  • Jean-Michel Lemieux, Université Laval
  • René Therrien, Université Laval

Les gisements miniers en surface ou de faible profondeur sont de plus en plus rares dans les régions septentrionales du Québec. L'exploitation minière au Québec est conséquemment réalisée dans des conditions géomécaniques plus difficiles: milieu nordique, gisements à faible teneur ou encore à de grandes profondeurs, dans des conditions à la limite des pratiques actuelles de la conception géomécanique. La conception géomécanique des ouvrages miniers doit être adaptée à ces nouvelles réalités afin d'assurer la sécurité des travailleurs, la rentabilité économique des projets miniers, la compétitivité de l'industrie québécoise à l'échelle internationale, la minimisation des impacts environnementaux et le développement responsable de ces ouvrages. Dans ce contexte, la conception minière doit impérativement s'appuyer sur une approche globale et intégratrice de caractérisation géomécanique des massifs rocheux fracturés et sur des méthodes et outils de conception reposant sur cette caractérisation. Le site du projet minier aurifère Éléonore en Jamésie offre une occasion unique de développer des approches novatrices pour une conception géomécanique intégrée qui tient compte du contexte minier québécois.

Objectifs

Le premier objectif de ce projet de recherche est de développer un modèle géotechnique pour le projet minier Éléonore. Le modèle géotechnique sera constitué de quatre sous-modèles : géologique, structural, du massif rocheux et hydrogéologique. Ils seront intégrés à un logiciel de planification minière utilisé dans l'industrie. Le deuxième objectif est de réaliser des analyses géomécaniques de la stabilité des ouvrages miniers qui maximisent l'utilisation du modèle géotechnique. Dans le cadre de ce projet, l'analyse de la stabilité sera réalisée à deux échelles : celle de la galerie et celle du pilier de surface.

Résultats attendus

Le premier résultat attendu de ce projet de recherche est la création d'un modèle géotechnique global pour un projet minier en milieu nordique qui sera notamment exploité sous hautes contraintes. Ce type de modèle sera unique dans le contexte québécois et permettra d'établir un étalon pour les autres opérations minières. Le second résultat sera l'analyse de la stabilité des ouvrages sur la base d'une caractérisation géomécanique globale. Dans un premier temps, l'évaluation de la capacité des outils actuels à intégrer les propriétés géotechniques lors des analyses géomécaniques de la stabilité sera réalisée. Dans un second temps, de nouveaux outils de conception seront développés. Cinq PHQ dont l'industrie a besoin seront formés au cours de ce projet.

Retombées escomptées

Ce projet novateur et unique permet une contribution importante à l'amélioration des connaissances et des manières de faire dans le domaine de la géomécanique minière et permet de minimiser le risque économique en lien avec le contexte géomécanique de l'environnement minier. Il permettra de mieux quantifier l'impact de la présence de l'eau, du contexte structural et de l'impact du régime de contraintes sur le comportement du massif rocheux au pourtour des ouvrages. Ce projet a également un impact direct sur la sécurité des travailleurs miniers.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.