Conséquences écosystémiques des migrations nycthémérales du zooplancton pour le transport vertical des nutriments et des polluants dans les lacs

 

Andrea Bertolo

Université du Québec à Trois-Rivières

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2015-2016

Les migrations nycthémérales du zooplancton (en anglais « diel vertical migrations », DVM) sont parmi les phénomènes migratoires les plus importants sur la planète, avec des conséquences potentielles très grandes sur les écosystèmes. Ces phénomènes consistent en des migrations verticales effectuées par plusieurs espèces de zooplancton qui passent la journée dans les couches profondes et remontent la nuit vers la surface. En migrant entre des couches ayant différentes ressources, le zooplancton a le potentiel de coupler fonctionnellement des habitats sur l'axe vertical, comme on l'a bien montré en milieu océanique. Les DVM du zooplancton marin, par exemple, constituent une sorte de "pompe biologique" capable d'augmenter le potentiel de séquestration de carbone par les océans, et ainsi contribuer au contrôle du CO2 dans l'atmosphère. À ce jour, les conséquences des DVM en lac sont encore peu étudiées, surtout en termes de recyclage de nutriments et de transformation des polluants.

L'objectif de ce projet est donc de combler cette lacune en analysant les conséquences écosystémiques de telles migrations tant au niveau des cycles biogéochimiques dans les lacs que de l'accumulation des polluants au sein de la chaîne alimentaire.