Deux sexes, un génome : sélection sexuellement antagoniste et maintien de la diversité génétique

 

Louis Bernatchez

Université Laval

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2018-2019

Les mâles et les femelles de nombreuses espèces animales diffèrent en termes de leur comportement, leur morphologie et leur physiologie. Comme ils partagent le même génome, lorsque la valeur optimale d'un trait diffère entre les sexes, ceci entraîne un effet de sélection qui génère des différences génétiques entre les sexes qui seront rebrassées au moment de la reproduction, contribuant à maintenir la diversité génétique. Malgré l'importance de ce phénomène évolutif, très peu de travaux ont porté sur l'étude des bases génomiques fonctionnelles de ce type de sélection de sorte qu'à peu près rien n'est connu quant à la proportion du génome affectée par celle-ci, de même que sur l'identité, la fonction, le nombre et l'emplacement des gènes impliqués. En utilisant l'épinoche à trois épines comme modèle en milieu naturel, les objectifs de ce projet sont de 1) documenter l'incidence de sélection agissant entre les sexes à différents moments de l'histoire de vie, 2) Établir un lien entre les différences d'expression de gènes dans différents tissus et l'effet de cette sélection, et 3) évaluer l'effet de la sélection agissant entre mâles et femelles sur leur succès reproducteur en nature.

En plus de générer de nouvelles connaissances sur les processus fondamentaux qui contribuent à maintenir la diversité génétique au sein des populations naturelles, ce projet aura des incidences appliquées puisqu'il apportera de nouvelles connaissances sur la biologie d'une des espèces aquatiques les plus importantes de l'écosystème de l'estuaire du Saint-Laurent. De même, ce projet permettra la formation d'étudiants dans des domaines de recherche prioritaires et des secteurs d'activités en pleine expansion que sont la génomique et la bio-informatique.