Développement d'outils diagnostiques avancés d'essais de pompage pour une meilleure caractérisation des aquifères

 

Romain Chesnaux

Université du Québec à Chicoutimi

 

Domaine : ressources naturelles

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2015-2016

L'usage des analyses diagnostiques de tests hydrauliques pour la caractérisation des aquifères n'est pas encore très répandu dans le domaine de l'hydrogéologie où en pratique; les tests hydrauliques sont souvent interprétés à partir des hypothèses peu réalistes basées sur les conditions de Theis.

La recherche proposée vise à explorer une approche beaucoup plus généralisée et moins restrictive que celle de Theis, basée sur l'interprétation des analyses diagnostiques d'essais de pompage où l'évolution de la dérivée logarithmique du rabattement en fonction du temps est observée puis interprétée à l'aide de la théorie de Barker (1988). Celui-ci a en effet développé la théorie des écoulements radiaux généralisés qui permet de mettre en relation le signal hydraulique transitoire d'un aquifère lors d'un test hydraulique avec la dimension d'écoulement transitoire représentant la forme des champs équipotentiels dans le champ de captage. La signification physique (variations structurales et géométriques dans l'aquifère, hétérogénéités, connexions hydrauliques, etc.) de la dimension d'écoulement observée dans un puits au cours du temps lors d'un essai de pompage n'est pas encore bien documentée, mis à part pour des cas simples.

Cette recherche se propose donc d'investiguer la possibilité de documenter des séquences dimensionnelles d'écoulements caractéristiques de structures particulières d'aquifères en vue de rendre disponible aux praticiens de meilleurs outils diagnostiques. Les champs d'application de cette recherche sont très importants dans le domaine de la gestion des ressources en eaux souterraines et leur protection, domaine pour lequel le Québec, en particulier, se démarque sur la scène internationale.