Développement d'un cadre quantitatif robuste pour l'analyse des communautés écologiques

 

Pedro Peres-Neto

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2012-2013

Démêler les multiples mécanismes qui génèrent les patrons de diversité et la coexistence des espèces représente un des défis intellectuels les plus importants et un objectif de recherche de pointe en écologie. Bien que l'écologie spatiale ait fourni de nombreuses contributions pour la compréhension des patrons de diversité et d'assemblage d'espèces, elle a longtemps été considérée comme décrivant des patrons beaucoup plus simples que ceux qui sont typiquement observés. Deux domaines en émergence, l'écologie des communautés et l'analyse de la structure phylogénétique des communautés, ont fait, indépendamment l'un de l'autre, des progrès importants pour la compréhension des processus contrôlant les communautés écologiques. Si pratiquement tous les travaux développés jusqu'à présent dans le cadre de l'étude des méta-communautés ont ignoré le rôle des traits des espèces et des relations évolutives, l'analyse de la structure phylogénétique des communautés se sont au contraire intéressées à ses aspects, mais sans tenir compte du contexte environnemental ou spatial. Nous proposons de regrouper ces deux approches pour construire un cadre quantitatif robuste et unifié permettant d'analyser les liens et interactions entre d'une part les attributs écologiques (traits) et évolutifs (phylogénies) des espèces, et d'autre part les caractéristiques environnementales locales et régionales des sites des assemblages d'espèces. Cette unification aidera à combler de nombreuses lacunes dans le domaine de l'écologie des communautés et permettra d'explorer de nouvelles avenues de recherche.