Développement d'un nouveau type d'inhibiteur pour le cotransporteur Na/glucose rénal

 

Jean-Yves Lapointe

Université de Montréal

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2013-2014

La prochaine stratégie qui sera mise à la disposition des 2.7 million de canadiens souffrant de diabète de type 2 consiste à permettre la sécrétion de glucose dans l'urine en inhibant son mécanisme de transport rénal appelé SGLT2 (sodium/glucose transporter 2). Les inhibiteurs qui sont présentement en développement sont tous basés sur la structure de la phlorizine, l'inhibiteur classique de tous les SGLT.

Nous avons récemment découvert l'identité d'une protéine membranaire qui est nécessaire à l'affichage de SGLT2 à la membrane plasmique des cellules. Cette découverte permettra pour la première fois de mettre au point une méthode fluorescente permettant la mesure de l'activité de SGLT2 et d'utiliser cette méthode en HTS afin d'identifier un composé (« lead coumpound » capable d'inhiber SGLT2 de façon sélective. En unissant les forces des laboratoires Roy (chimie médicinale) et Lapointe (biophysique du transport membranaire), nous allons: 1ière année, produire une molécule de glucose fluorescent utilisée par SGLT2.

Les molécules produites au laboratoire Roy seront testées au laboratoire Lapointe sur des ovocytes et une lignée cellulaire exprimant SGLT2. 2e année faire des expériences de HTS en utilisant la plateforme de l'IRIC afin d'identifier des composés capables d'inhiber SGLT2. Les composés seront caractérisés au laboratoire Lapointe et améliorés au laboratoire Roy. 3e année poursuivre les tests sur les composés suggérés en établissant leur sélectivité par rapport à d'autres types de transporteurs de glucose et écrire des articles sur la synthèse des molécules de glucose fluorescent et sur la nature chimique des composés qui inhibent SGLT2.