Développement d'un système de traçabilité génétique pour les variétés multiclonales d'épinette blanche et d'épinette noire du programme d'amélioration génétique du MFFP

 

Chercheur responsable

Jean Bousquet, Université Laval

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche orientée en partenariat : aménagement et environnement forestiers-V (1er concours)

Concours 2013-2014

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 215 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs

Équipe de recherche

  • Jean Bousquet (U.Laval)
  • Nathalie Isabel (RNCan)
  • John Mackay (U.Laval)
  • Laurence Tremblay (MFFP)

Objectifs 

Ce projet vise à développer et à implanter une méthode de traçabilité génétique qui s'appliquera à la production par embryogenèse somatique et bouturage de variétés multiclonales améliorées d'épinette blanche (EPB) et d'épinette noire (EPN).

Résultats attendus

Ce projet permettra l'identification de groupes de marqueurs génétiques les plus parcimonieux et discriminants permettant la traçabilité des variétés élites d'EPB et d'EPN des programmes d'amélioration du MFFP impliquant l'embryogenèse somatique. Ces ensembles restreints de marqueurs de type SNP permettront à la fois l'identification des individus (à la manière d'un code-barres) en plus d'assigner les arbres à leur croisement dirigés d'origine. Ces marqueurs pourront être utilisés afin de vérifier l'identité des tissus ou des arbres dans la chaîne de production du laboratoire d'embryogenèse somatique et dans les pépinières du MFFP de façon à diminuer significativement les risques d'erreurs. De plus, ce projet vise la production d'un système complet allant de l'extraction de l'ADN au génotypage opérationnel ainsi que de la création d'un outil informatique de traitement des données de génotypage. Les différentes étapes d'application de ce système seront optimisées afin de réduire au minimum les coûts d'utilisation et de maximiser son efficacité. L'application de ce système pourra se faire directement par les pépiniéristes impliqués dans le contrôle de la qualité sur la chaîne de production des plants forestiers.

Retombées escomptées

L'implantation à l'échelle opérationnelle d'un système de traçabilité génétique dans les pépinières du MFFP permettra de garantir l'identité des variétés élites reboisées et donc de réaliser les gains génétiques escomptés pour l'EPB et l'EPN. De plus, l'étude théorique des facteurs limitatifs liés à l'identification de tels marqueurs facilitera l'évaluation des coûts de mise en place d'une telle méthode de traçabilité dans le but de l'appliquer à d'autres espèces. En effet, ces données théoriques permettront de prédire le nombre de marqueurs nécessaires à l'instauration d'un système similaire en fonction du nombre de lignées à différencier et des caractéristiques génétiques de l'espèce ou du système de production ou de conservation envisagé. De plus, l'outil informatique sera conçu de façon à ce qu'il puisse être adapté à des besoins hors foresterie. La faisabilité d'une commercialisation de cet outil sous la forme d'un logiciel sera aussi étudiée. Enfin, ce projet constituera la première véritable application de la génomique en foresterie au Québec. Il pourra donc être considéré comme un banc d'essai quant à la problématique du transfert technologique des travaux issus de la recherche en génomique forestière.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.