Développement d'une méthode de fabrication d'un substitut biologique de valve aortique

 

Jean Ruel

Université Laval

 

Domaine : fabrication et construction

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2011-2012

Ce projet se situe dans le domaine du génie biomédical, à la frontière entre le génie mécanique et la médecine régénérative. Nous proposons de mettre au point une nouvelle méthode de fabrication pour un substitut biologique de valve aortique. Le remplacement de la valve aortique constitue l'intervention la plus fréquente reliée aux maladies cardiovasculaires (106 000 remplacements effectués aux états-unis en 2006). Ce nouveau substitut de valve sera construit à partir de matériaux de base de nature biologique, obtenus par des techniques de génie tissulaire, discipline qui applique les méthodes de l'ingénierie pour la production de tissus biologiques vivants.

Ultimement, le but est d'utiliser des cellules provenant du receveur lui-même pour fabriquer la valve, afin de contourner les problèmes de réponse immunitaire inhérents aux substituts actuels. De tels substituts, produits par une combinaison du génie tissulaire et des méthodes de fabrication du génie mécanique, pourraient même éventuellement posséder des capacités de croissance dans le cas de patients pédiatriques.

Le projet regroupe 6 chercheurs provenant de trois champs et institutions différentes : le génie mécanique à l'Université Laval, le génie tissulaire au laboratoire d'organogénèse expérimentale (LOEX) du centre hospitalier affilié universitaire de Québec ainsi que l'expertise en techniques chirurgicales à l'institut de cardiologie et de pneumologie de Québec. La visée à long terme de ce projet est ambitieuse, cependant le programme de trois ans proposé repose sur une approche incrémentale réaliste qui permettra de poser des bases solides vers la poursuite de cet objectif.