Développement d'une méthodologie de reconnaissance automatisée des grains d'or et de silicates dans les concentrés de minéraux lourds

 

Chercheur responsable

Paul Bédard, Université du Québec à Chicoutimi

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche orientée en partenariat : développement durable du secteur minier (2e concours)

Concours 2014-2015

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 300 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles

Partenaire du projet

  • IOS Services Géoscientifiques Inc.

Équipe de recherche

  • Paul Bédard, Université du Québec à Chicoutimi
  • Michael Higgins, Université du Québec à Chicoutimi

L'exploration minérale fait face à des coûts croissants et à des contextes de gisements plus difficiles à trouver. La problématique s'avère plus importante dans les régions nordiques à cause des coûts de transport élevés, une courte durée de la période sans neige, de l'immensité du territoire à explorer et l'importante couverture de dépôts glaciaires limitant les zones affleurantes. Dans un tel contexte, la détection de minéraux indicateurs dans les sédiments glaciaires s'avère être une voie de recherche importante. La détection des grains d'or, en particulier, est exigeante en main-d'oeuvre spécialisée et un facteur limitatif. Il est proposé de développer une méthode automatisée et efficace d'identification des minéraux en grains. Cette méthodologie se doit d'être peu coûteuse en plus d'avoir un taux de récupération constant. Pour l'or, plusieurs étapes seront nécessaires pour atteindre une résolution optimale, traiter un grand d'informations numériques et procéder à l'étalonnage de l'imagerie. Le projet se divise en quatre volets : 1- construire un étalon de mesure contenant des grains d'or; 2- acquérir et caractériser des spectres de l'or et suturer les champs de vue; 3- automatiser la discrimination des grains d'or et 4- étendre la méthode pour discriminer les grains des différentes espèces de minerais ou de silicates translucides.

Résultats attendus

Le résultat attendu du premier volet du projet de recherche est la fabrication d'un étalon. Le second volet prévoit le développement d'un banc d'essai en microscopie optique, un algorithme de traitement des spectres et l'obtention d'une base de données spectrales pour l'or. Le résultat attendu du troisième volet de recherche est l'automatisation du second volet. Le résultat attendu pour le quatrième volet est l'adaptation de la méthode pour les minéraux sulfurés ou silicatés. Le projet réunira une équipe multidisciplinaire (physicien, minéralogistes, géochimistes, spécialiste des matériaux de référence) qui contribuera à la formation de personnel hautement qualifié. Le projet contribuera à accélérer les nombreuses études sur les minéraux lourds en offrant un outil automatisé de triage des minéraux indicateurs (or, grenats, etc.). Le projet est novateur par son approche peu coûteuse et facilement déployable grâce aux développements technologiques récents en imagerie numérique. Il permettra de bonifier des techniques d'exploration actuellement en essor et pourra potentiellement avoir des applications dans les usines de traitement de minerai.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.