Développement de nanostructures peptidiques fluorées à activité membranaire

 

Normand Voyer

Université Laval

 

Domaine : nature et interactions de la matière

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

Les molécules peptidiques et protéiques, ayant la capacité d'interagir et d'incorporer les membranes cellulaires, jouent des rôles clés dans la régulation, la signalisation et la survie cellulaires. De nombreuses molécules peptidiques hélicoïdales naturelles de dimension nanométrique sont connues pour s'attaquer à la membrane de cellules procaryotes et eucaryotes pour entraîner la mort cellulaire. C'est le cas pour plusieurs toxines qui, par auto-assemblage de plusieurs hélices amphiphiles, forment des superstructures de pores ou de canaux détruisant le gradient ionique cellulaire et mènent ainsi à la mort de la cellule.

Développer des analogues de ce type de toxines à l'aide de nanostructures peptidiques artificielles pourrait ouvrir la voie à une nouvelle approche de destruction de cellules indésirables, la nanochimiothérapeutique. C'est précisément l'objectif de la présente demande de subvention. La réalisation de cet ambitieux projet requiert l'étroite collaboration de chercheurs aux expertises complémentaires en chimie supramoléculaire, en synthèse organique et en biophysique moléculaire.

En plus de l'avancement des connaissances au sujet des composés fluorés, ce projet conduira à de nouvelles structures aux propriétés uniques pouvant servir en nanothérapeutique et pour la mise au point d'outils diagnostiques ultra-rapides et ultra-sensibles.