Dynamique naturelle des peuplements de thuya et analyse de scénarios de maintien et de restauration de l'espèce

 

Chercheur responsable

Jean-Claude Ruel, Université Laval

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche orientée en partenariat : aménagement et environnement forestiers-V (2e concours)

Concours 2014-2015

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 215 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs

Équipe de recherche

  • Dominique Arseneault, Université du Québec à Rimouski
  • Yan Boucher, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Catherine Larouche, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Jean-Claude Ruel, Université Laval
  • Luc Sirois, Université du Québec à Rimouski
  • Jean-Pierre Tremblay, Université Laval

Le thuya (communément appelé cèdre) est une espèce de grande importance écologique et économique. On assiste toutefois à un déclin généralisé de son abondance associé à un manque de recrutement.

Objectifs

Élaborer les bases scientifiques pour un aménagement écosystémique des forêts contenant du thuya.

  1. Caractériser la structure et la dynamique de vieilles forêts contenant du thuya;
  2. Évaluer des approches de sylviculture du thuya visant son maintien et sa restauration, et ce, dans un contexte de raréfaction;
  3. Identifier les contraintes à la régénération du thuya.

Résultats attendus

  1. Analyse de structure interne des peuplements existants : Les vieux peuplements devraient avoir une structure complexe et le thuya devrait être présent dans une large gamme de classes de diamètre; la structure diamétrale du thuya devrait varier selon le type de peuplement. Il sera possible de discriminer les peuplements traités des vieilles forêts à l'aide des données dendrométriques courantes.
  2. Dynamique naturelle du thuya dans les vieilles forêts : On s'attend à ce que le thuya s'installe de façon plus ou moins continue en absence de broutement intensif et qu'il accède progressivement au couvert à la suite de nombreuses périodes de suppression-dégagement associées à des perturbations naturelles. Une pression de broutage élevée du cerf pourrait compromettre le processus
  3. Maintien du thuya avec les stratégies actuelles de coupe de jardinage : Le jardinage pourrait permettre une bonne installation du thuya en absence de fort broutement mais se révéler inefficace dans un contexte de broutement sévère.
  4. Restauration du thuya : Le développement du thuya en plantation devrait être influencé surtout par la pression de broutement et dans une moindre mesure, par les caractéristiques de station. La composition de la végétation avoisinant le thuya pourrait influencer directement (compétition) et indirectement (modification de la pression de broutement) le développement du thuya.

Retombées escomptées

Le projet aidera à maintenir ou restaurer le thuya. En premier lieu, il permettra de mieux identifier les vieilles forêts à conserver. En examinant la dynamique de régénération dans les vieux peuplements, il sera possible de vérifier l'efficacité de mesures de conservation pour le maintien de l'espèce en fonction d'un gradient de densités de cerf. Il permettra aussi de vérifier l'efficacité de la principale approche recommandée pour les peuplements contenant du thuya. Enfin, il fournira une première évaluation de l'efficacité d'une approche de restauration active.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.