Équilibre entre les signaux endogènes et exogènes lors du traitement des stimuli aversifs: étude du rôle du contrôle cognitif à l'aide de la neurostimulation et des potentiels évoqués

 

Isabelle Blanchette

Université du Québec à Trois-Rivières

 

Domaine : organismes vivants

Programme : projet de recherche en équipe

Concours 2017-2018

Les stimuli aversifs indiquent une menace à l'intégrité de l'organisme. Traiter ces stimuli est important pour la survie de l'organisme, qui doit cependant maintenir un équilibre entre le traitement de ces stimuli exogènes, notamment reliés aux émotions et à la douleur, et les priorités endogènes associés à l'exécution des tâches courantes.

Dans ce projet, nous examinons le rôle du contrôle cognitif, lié à l'activité du cortex dorsolatéral préfrontal (CDLPF), dans l'établissement d'un équilibre entre le traitement des signaux endogènes et exogènes. Notre étude s'inscrit dans le cadre théorique du modèle du predictive coding, auquel nous proposons de nouvelles prédictions concernant l'attention et les signaux intéroceptifs.

Nous réaliserons une série d'expériences dans lesquelles nous modulerons expérimentalement le contrôle cognitif à l'aide de tâches cognitives et de techniques de neurostimulation permettant d'agir directement sur l'activité du CDLPF. Un appareillage sophistiqué nous permettra de mesurer simultanément les potentiels évoqués par des distracteurs nociceptifs ou émotifs ainsi que l'activation physiologique périphérique.

Cette approche novatrice permettra 1) de mieux comprendre le traitement cortical des stimulations sensorielles associées aux distracteurs aversifs, selon différents niveaux de contrôle cognitif, 2) de déterminer si le contrôle cognitif modifie les réactions corporelles associés à la douleur et aux émotions, et 3) de déterminer le rôle du CDLPF dans la capture attentionnelle par des stimuli aversifs.

En somme, ces études nous permettront de mieux comprendre l'interaction entre les différents niveaux d'organisation du système nerveux et leur contribution au traitement des stimuli aversifs.