Étude de l'écologie alimentaire des fous de Bassan comme indicateur biologique de la qualité du milieu marin et de l'état de santé de la colonie de l'île Bonaventure

 

David Pelletier

Cégep de Rimouski

 

Domaine : organismes vivants

Programme de recherche pour les enseignants de collège

Concours 2015-2016

Les changements environnementaux globaux ont un impact significatif sur les océans du monde causant entre autres une augmentation importante de la température de l'eau de surface, une modification de la distribution géographique des poissons et un déclin de l'abondance de plusieurs espèces de poissons. On note également depuis quelques années une importante diminution de plusieurs populations d'oiseaux marins et une réduction de leur succès de reproduction. Comme les oiseaux marins sont des animaux accessibles en grand nombre durant la reproduction, il a été proposé que ceux-ci puissent être utilisés à titre de bio-indicateur de la qualité du milieu marin.

Le projet de recherche qui est proposé ici a pour objectif d'étudier l'écologie alimentaire des fous de Bassan (Morus bassanus) pendant la période de nourrissage des poussins et d'utiliser ces connaissances pour tenter de comprendre et prédire l'état de santé de la colonie située sur l'île Bonaventure au Québec, la plus importante au monde. Plus précisément, cette étude vise à mesurer l'impact du réchauffement de l'eau du golfe du Saint-Laurent et de l'abondance des stocks de maquereau bleu (Scombrus scombrus), la proie principale des fous de Bassan, sur le succès de reproduction de ces oiseaux.

Ce projet sera principalement réalisé par David Pelletier et des étudiants en Sciences de la nature du Cégep de Rimouski en collaboration avec le professeur Magella Guillemette (spécialiste des oiseaux marins à l'Université du Québec à Rimouski) et avec François Grégoire (biologiste sénior spécialiste des poissons pélagiques au ministère Pêches et Océans Canada).