Étude du rôle des oxylipines dans la physiologie des champignons associés aux plantes

 

Louis Bernier

Université Laval

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2011-2012

Les interactions entre les plantes et les champignons font intervenir un large éventail de molécules dont des métabolites secondaires résultant de l'oxydation d'acides gras polyinsaturés,appelés oxylipines. Le rôle des oxylipines produites par les champignons est mal connu. L'objectif général du projet est de vérifier la présence et le rôle potentiel de gènes encodant des oxylipines chez trois espèces de champignons entretenant différents types d'interaction avec les plantes : un pathogène (Ophiostoma novo-ulmi), un symbiote ectomycorhizien (Laccaria bicolor) et un épiphyte (Pseudozyma flocculosa). Nous utiliserons une approche bioinformatique pour identifier et cloner, chez les trois espèces ciblées, des orthologues de gènes de biosynthèse des oxylipines chez d'autres espèces fongiques. Nous identifierons des facteurs biotiques et abiotiques modulant l'expression de ces gènes. L'analyse fonctionnelle de mutants chez qui l'expression des gènes de biosynthèse aura été inactivée ou réduite permettra d'identifier les fonctions biologiques (incluant la capacité à interagir avec la plante hôte ou avec d'autres microorganismes) modulées par les gènes ciblés. Nous vérifierons également, dans le pathosystème O. novo-ulmi/orme, s'il existe un « dialogue » entre les oxylipines produites par la plante-hôte et celles produites par le pathogène. Au terme des travaux que nous proposons, nous estimons pouvoir identifier des fonctions propres à chaque champignon selon le type d'interaction qu'il entretient avec son hôte, ainsi que des fonctions partagées par les trois espèces étudiées.