Évaluation des propriétés antidiabètes et anti-inflammatoires in vitro et in vivo de peptides de lin générés par le couplage des hautes pressions hydrostatiques et de l'électrodialyse avec membrane d'ultrafiltration

 

Laurent Bazinet

Université Laval

 

Domaine : nature et interactions de la matière

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

Selon Santé Canada, le diabète de type 2 est l'une des maladies dont l'incidence croît le plus rapidement au Canada avec plus de 60 000 nouveaux cas par année. Ainsi, il est important de découvrir de nouvelles thérapies permettant de prévenir cette maladie. Pour cela, les peptides bioactifs issus de l'hydrolyse de matrices protéiques représentent une avenue intéressante. En effet, récemment, des peptides de lin ont permis d'augmenter la captation du glucose dans les cellules musculaires.

Cependant, leur production à grande échelle reste faible du fait des coûts élevés de purification et de concentration. Ainsi, il est important d'utiliser de nouvelles technologies pour remédier à cette problématique. Dans cette optique, le couplage des hautes pressions hydrostatiques (HPH) et de l'électrodialyse avec membranes d'ultrafiltration (ÉDUF) apparaît comme prometteur. En effet, les HPH permettent d'augmenter le taux d'hydrolyse protéique et de générer ainsi une quantité conséquente de peptides dont certains sont bioactifs alors que l'ÉDUF permet de fractionner spécifiquement le mélange peptidique afin d'obtenir des fractions enrichies en peptides bioactifs.

Ainsi, le présent projet vise tout d'abord à optimiser le procédé à HPH, en termes de pression appliquée et de durée de traitement, pour la génération d'hydrolysats peptidiques de lin à haut degré d'hydrolyse, qui seront fractionnés spécifiquement par ÉDUF. Les fractions obtenues seront par la suite testées in vitro puis in vivo pour leur activité antidiabète et anti-inflammatoire.