Évaluation du comportement sismique des centrales nucléaires conventionnelles et isolées à la base au Canada

 

Dimitrios Lignos

Université McGill

 

Domaine : fabrication et construction

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2012-2013

Les défaillances des installations nucléaires induites par un séisme peuvent avoir des conséquences dévastatrices, profondes et à long terme qui influent sur la santé et le bien-être de segments importants de la population mondiale. Après le séisme de 2011 au Japon qui a touché la centrale nucléaire de Fukushima Daichi, on a soulevé la question de la révision des normes de sécurité pour la conception parasismique des centrales nucléaires au Canada. On s'est entendu pour affirmer qu'il était essentiel de prévenir les dommages causés par un séisme à ces centrales et à leurs systèmes secondaires si on voulait prévenir les pertes économiques et en vies humaines dévastatrices qui découlent d'un séisme important. Le code canadien de construction parasismique renferme des directives pour la conception parasismique des centrales nucléaires canadiennes. Cependant, le processus de conception actuel est long est très coûteux, et les incertitudes liées à l'impact des dangers sismiques propres à un site en particulier perdurent.

Ce projet de recherche repose sur une évaluation approfondie des dangers sismiques au Québec et en Ontario, des méthodes et des outils d'analyse de pointe, des concepts et des données relatifs à la propagation de l'incertitude et une évaluation du comportement des immeubles. Grâce à l'utilisation des technologies les plus récentes qui modifient le comportement structural des immeubles durant un séisme, il existe d'autres méthodes visant à assurer ou à améliorer la sécurité et le fonctionnement continu des centrales nucléaires canadiennes et de leurs systèmes secondaires clés après leur fermeture sécuritaire en cas de séisme.