La genèse des gisements de minéraux de terres rares dans les granites hyperalcalins

 

Anthony Williams-Jones

Université McGill

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2012-2013

D'importants progrès technologiques, par exemple le développement de voitures hybrides écologiques et de lasers puissants, ont créé une forte demande pour les terres rares. Jusqu'à récemment, la Chine, qui fournissait 97% de la production mondiale, satisfaisait aux besoins mondiaux. La décision des Chinois de cesser d'exporter crée un besoin urgent de trouver de nouvelles ressources ailleurs. Les gisements au Lac Brisson (Strange Lake), encaissés dans des pegmatites d'un pluton de granite hyperalcalin, ont le potentiel de combler cette lacune. Le but du projet proposé est de comprendre les processus magmatiques et hydrothermaux concentrateurs des terres rares à des niveaux potentiellement rentables économiquement. Nous adresserons l'origine du magma granitique, la source des terres rares, les mécanismes de concentration magmatique, la nature et l'origine des venues hydrothermales qui ont altéré le granite, et le rôle de ces fluides dans la remobilisation et la concentration des terres rares. Nous ferons appel aux observations pétrographiques, analyses chimiques des minéraux et des roches globales, analyses isotopiques, études des inclusions fluides et des reliquats magmatiques, et des méthodes expérimentales et thermodynamiques. Leurs apports contribueront à l'élaboration d'un modèle génétique pour ces gisements. Cette recherche vise à éclaircir la genèse de cette classe méconnue de gisements stratégiques, à définir de nouveaux critères d'exploration au Québec et ailleurs, et d'assurer la relève de géologues spécialisés en gîtologie.