Le graphène et les nanofluides

 

Michael Hilke

Université McGill

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2012-2013

Ce projet de recherche est fortement basé sur les propriétés exceptionnelles du graphène, comme en témoigne le prix Nobel de physique de 2010 attribué à Geim et Novoselov. Dans ce projet nous proposons d'ouvrir une nouvelle voie de recherche, non pas dans un des domaines phares du graphène, à savoir ceux liés aux propriétés électriques et optiques, mais plutôt dans le domaine encore peu exploré, à savoir les nanofluides à base de graphène. Le graphène étant un matériau organique, il s'intègre particulièrement bien aux systèmes biologiques.

Notre projet a trois but principaux, (i) la fabrication d'appareil nanofluidiques à base de graphène, (ii) d'explorer la physique fondamentale de transport moléculaire, de fluides, et d'ions au sein du graphène et (iii) d'utiliser le graphène pour améliorer la détection de l'ADN au niveau moléculaire.

Nous proposons ici de développer un tout nouveau créneau, qui n'a pas encore été touché et qui constituera une première au niveau international Cette recherche peut être réalisé dans le graphène et le graphène seulement, car il est le seul matériel connu pouvant former une membrane imperméable assez forte pour une couche d'un atome d'épaisseur. Cette épaisseur d'un atome est cruciale pour pouvoir sonder les détails d'un fluide sous-jacent.

Par conséquent, il est probable qu'un changement de paradigme se produira dans la façon dont nous sondons les liquides au niveau moléculaire avec la réalisation de ce projet, pouvant conduire à d'importantes applications.