Le rôle du facteur de transcription SEBF dans la mise en place de la maladie chez les plantes

 

Kamal Bouarab

Université de Sherbrooke

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

Les plantes sont constamment confrontées aux maladies causées par différents types de pathogènes tels les bactéries, les champignons et les virus. Les pertes annuelles engendrées par ces maladies sont très significatives et ont un impact important sur les économies québécoise et canadienne. Toutefois, les plantes sont capables de sentir l'attaque d'un agent pathogène via des signaux produits au moment des premiers stades d'infection. Ces signaux induisent la réponse immune de la plante qui lui permet d'arrêter la progression de l'agent pathogène.

L'auxine est une hormone impliquée dans le développement optimal de la plante. Cette hormone est aussi produite par plusieurs agents pathogènes. Nous avons montré récemment que des agents pathogènes induisaient l'expression du gène GH3.2, menant à une accumulation de l'auxine conjuguée à l'aspartate et favorisant ainsi la colonisation de la plante. Nos résultats préliminaires montrent que ces agents pathogènes manipulent un facteur de transcription de la plante menant à l'activation de GH3.2 et à la mise place de la maladie. Notre objectif général est donc de disséquer le mécanisme moléculaire permettant aux pathogènes de manipuler ce facteur de transcription. Nous croyons que cette compréhension pourra mener à long terme au développement de nouvelles stratégies de protection des plantes.