Le transport urbain de marchandises avec des véhicules électriques à batterie

 

Ola Jabali

HEC Montréal

 

Domaine : structures abstraites

Programme : Établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2016-2017

Dans les régions où sont exploitées des sources d'électricité propre, comme le Québec, l'utilisation de véhicules électriques à batterie (VEB) pour le transport urbain de marchandises permettrait de réduire considérablement la pollution dans les villes. À ce jour, l'adoption de VEB pour le transport de marchandises dépend de l'implémentation de mesures incitatives.

C'est peu probable que les compagnies de transport convertissent complètement leurs flottes de véhicules du jour au lendemain. Elles feront plutôt des transitions graduelles vers des pratiques durables en opérant une flotte de véhicules mixte (combinaison de véhicules à carburant et de VEB). Le présent projet de recherche vise à capturer cette transition en modélisant la gestion d'une flotte mixte. Nous développons des algorithmes efficaces pour résoudre les problèmes qui découlent de ces modèles.

Premièrement, nous proposons un modèle stratégique d'optimisation qui définit la composition de la flotte de véhicules mixte d'une compagnie de transport. Plus précisément, ce modèle détermine les moments où une compagnie de transport qui dessert des clients dans un environnement urbain doit acheter et vendre ses différents types véhicules. Le modèle tient compte des couts d'acquisition, d'entretien et d'opération des véhicules. Les couts d'opération sont modélisés par des problèmes de tournées de véhicules.

Deuxièmement, nous étudions l'impact des interventions des autorités locales sur la composition de la flotte des véhicules. Cela nous permet de quantifier la réduction de la pollution découlant de ces interventions. Finalement, nous examinons les pratiques de rechargement qui ont pour but d'optimiser la performance des batteries de VEB dans le contexte du transport urbain de marchandises.