Les contrôles sur la concentration des terres rares dans les intrusions granitiques cylindriques et complexes anneau de digues

 

Anthony Eric Williams-Jones

Université McGill

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2018-2019

Les progrès technologiques et la lutte contre le réchauffement climatique ont créé une forte demande pour les éléments des terres rares (TR), et un besoin urgent de découvrir de nouvelles ressources pour ces métaux. Le Québec est bien placé pour répondre à ce besoin, grâce aux intrusions granitiques cylindriques et aux complexes annulaires du batholite de Mistastin et ses satellites. Cependant, il n'existe actuellement pas de moyen pour différencier les intrusions stériles et fertiles. Notre problématique consistera à déterminer si le mécanisme de mise en place du magma a contribué à la concentration des TR. Cela se rapporte à l'hypothèse que les complexes annulaires sont ouverts et les intrusions simples sont fermées. Selon cette hypothèse, les magmas et les fluides s'échappent dans les systèmes ouverts, tandis que dans les systèmes fermés, l'évolution considérable du magma et du fluide associé peut mener à l'enrichissement des TR. Nous prévoyons de tester cette hypothèse en utilisant le Lac Strange, une intrusion simple présentant un fort enrichissement en TR, le Lac Misery, un complexe annulaire probable, et le Mont Mégantic, un complexe annulaire bien connu.

La recherche comprendra deux projets. Le premier impliquera des expériences portant sur la formation des complexes annulaires, associées à une étude structurale de terrain. L'autre comprendra 1) des études chimiques minérales et des expériences conesues pour déterminer le chemin de la cristallisation fractionnée, et 2) des expériences conesues pour évaluer les coefficients de fractionnement élémentaires entre les minéraux et la magma afin de determiner le sort du REE. Les résultats de cette recherche fourniront une vision nouvelle sur la genèse d'une classe clé de gîtes minéraux, identifieront de nouvelles stratégies pour l'exploration et aideront à former la prochaine génération de géologues du Québec.