Mécanismes de résilience au changement de température

 

Rowan Barrett

Université McGill

 

Domaine : organismes vivants

Programme : Établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2016-2017

Les changements climatiques globaux posent des menaces majeures sur la biodiversité et les services écosystémiques ; bien que certains organismes puissent porter dans leurs génomes les secrets d'une résilience selon leur histoire environnementale. Nous savons peu de choses des mécanismes de résilience à un changement environnemental rapide, mais les conditions environnementales perçues à travers les échelles de temps géologique et biologique prédisent de façonner la capacité adaptative d'une espèce.

Le projet de recherche proposé ici testera le rôle qu'à l'histoire environnementale sur l'élaboration des réponses physiologiques, épigénétiques, et génétiques au changement de température et à travers ces deux échelles de temps. Nous utiliserons des populations de poissons sauvages d'épinoche à trois épines collectées aux extrémités d'un gradient latitudinal afin de tester comment le régime de température historique perçu par une population, façonne ses réponses physiologiques et génétiques à un stress de température aigu. Ces populations seront ensuite acclimater en laboratoire à différentes températures afin de tester le rôle qu'a l'héritabilité non-génétique dans l'élaboration des réponses épigénétiques, physiologique et génétique ainsi que leurs liens aux phénotypes de l'organisme incluant la tolérance thermique et la croissance.

Ces résultats mèneront à une compréhension approfondie des mécanismes divers utilisés par les espèces et populations pour faire face à des changements rapides des conditions environnementales.