Modèles cohérents de rugosité des surfaces pour les simulations graphiques basées sur la physique

 

Sheldon Andrews

École de technologie supérieure (ÉTS)

 

Domaine : technologies de l'information et des communications

Programme : établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2019-2020

Les modèles physiques de rugosité de surface jouent un rôle important pour de nombreuses simulations graphiques. Dans le contexte de cette proposition de recherche, nous nous intéressons spécifiquement à la modélisation de la friction pour les simulations multi-corps en temps réel. Cependant, la modélisation précise de la friction reste un objectif difficile à atteindre. Les simulations construites à l'aide de composants « off-the-shelf » produisent souvent un comportement plausible, plutôt que de prévoir avec précision les dynamiques de friction réelles. La configuration de paramètres de friction repose également sur des valeurs obtenues par un processus expérimental ou une estimation, sans relation explicite à la rugosité sous-jacente des surfaces. Cela non seulement rend la modélisation des surfaces difficile, mais ne parvient pas à capturer la richesse des interactions réelles dues à la friction. De plus, les modèles de friction ne sont pas cohérents avec les modèles développés dans le domaine de l'infographie pour le rendu photoréaliste.

Cette proposition de recherche vise à combler le fossé entre la réalité et la modélisation des surfaces brutes dans les simulations graphiques. Notre motivation est d'améliorer les modèles de friction pour les simulations dynamiques en temps réel et d'apprendre les correspondances entre les modèles de réflectance de surface et la friction. Cela permettra non seulement d'assurer la cohérence entre l'apparence d'une surface et son comportement physique (ce que vous voyez est ce que vous obtenez), mais offrira également la possibilité d'un raisonnement amélioré pour l'apprentissage robotisé et les applications de vision par ordinateur.