Modélisations spatiale et temporelle des régimes thermiques des rivières québécoises

 

Anik Daigle

Cégep Garneau

 

Domaine : environnement

Programme de recherche pour les chercheurs de collège

Concours 2016-2017

La température de l'eau en rivière affecte directement l'écosystème aquatique et est aujourd'hui reconnue comme une mesure de la qualité de l'habitat de première importance. Avec l'évolution du climat, il est de plus en plus admis que les régimes thermiques des rivières québécoises font face à des changements potentiellement importants et inédits. Pour pouvoir anticiper de façon quantifiée ces changements et planifier d'éventuelles interventions de préservation, il est essentiel de connaître les conditions thermiques actuelles de nos rivières; or, aucun état de référence des régimes thermiques des rivières québécoises n'existe à l'heure actuelle.

Cette proposition est présentée à la suite du projet 177631, qui a permis de planifier l'établissement d'un réseau de mesure de la température de l'eau optimisé pour les rivières du Québec. Depuis le début de ce projet, plusieurs dizaines de sites de suivi de la température ont été installés grâce à une collaboration entre la candidate, l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) et le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Des données d'autres organismes ont aussi été rassemblées et des plans d'expansion du réseau ont été préparés.

La présente proposition vise à exploiter dès maintenant l'information collectée dans le cadre de ce réseau de mesure en construction et ce, tant dans les domaines spatial que temporel: (1) par la modélisation des régimes thermiques des rivières en fonction des caractéristiques physio-climatiques de leurs bassins versants et (2) par le développement de modèles prévisionnels de la température de l'eau à court terme (1-10 jours). Ces deux objectifs ont été choisis pour répondre concrètement à des besoins des gestionnaires de la faune aquatique et de ses habitats au Québec.