Observations photométriques des planètes géantes du Système solaire

 

Jason Rowe

Université Bishop's

 

Domaine : techniques, mesures et systèmes

Programme : établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2018-2019

Ce projet de recherche propose d'obtenir des observations photométriques des planètes géantes de notre Système solaire à partir de télescopes spatiaux: la mission K2 de la NASA et la mission canadienne BRITE Constellation. Les trois principaux objectifs sont: 1) le suivi de la météorologie et des modulations induites par la rotation; 2) la recherche de lumière réfléchie à des niveaux d'oscillation de quelques parties par millions; 3) l'étude du Soleil à la manière des étoiles lointaines. Les télescopes spatiaux du futur tel WFIRST obtiendront des images directes de planètes géantes riches en gaz ou en glaces autour d'autres étoiles. Du sol, les progrès en optique adaptative à haute résolution et en imagerie coronographique produiront bientôt les premières courbes de lumière d'exoplanètes géantes. Ces observations et la caractérisation de la variabilité temporelle d'exoplanètes seront directement comparées à celle des planètes de notre Système solaire que nous proposons d'étudier. Notre projet, par conséquent, pourrait servir de référence à toute future observation. La détection et l'analyse de telles oscillations photométriques est une technique novatrice pour contraindre la masse du coeur autrement inaccessible d'une planète géante. Puisque les planètes de notre Système solaire sont visibles par réflexion de la lumière du Soleil, comme un mirroir géant, leur courbe de lumière nous renseigne sur les variabilités intrinsèques au Soleil et nous permet de calibrer les méthodes d'astéroséismologie couramment utilisée pour sonder l'intérieur des étoiles.