Plateforme multicœur intégrée semi-virtuelle

 

Samar Abdi

Université Concordia

 

Domaine : techniques, mesures et systèmes

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2011-2012

Les systèmes intégrés multicœurs offrent la possibilité d'accélérer substantiellement l'exécution d'applications. Toutefois, il existe un besoin pour des modèles précoces, rapides et précis de tels systèmes, qui permettraient une conception optimale à la fois de la plateforme multicœur et du logiciel intégré.

Nous proposons donc un nouveau paradigme de modélisation appelé plateforme semi-virtuelle, qui promet la création de modèles précoces de systèmes multicœurs intégrés, rapides et précis, dont l'échelle serait variable. L'idée fondamentale est la création d'un noyau d'émulation multicœur (MEK), qui exécutera les tâches à partir d'un cœur de cible unique. Le MEK émulera ainsi l'exécution des tâches simultanées à partir de cœurs indépendants en programmant les tâches de façon dynamique sur le cœur de cible et en gérant le temps d'émulation des cœurs au moyen de l'horodatage. Un émulateur de mémoire cache reconfigurable sera utilisé afin de maintenir l'état des mémoires caches locales lors de l'émulation. À l'aide des plateformes semi-virtuelles, les développeurs de logiciels intégrés seront en mesure d'estimer avec précision la performance de leurs applications avant que le matériel ne soit livré. De plus, les concepteurs d'architectures multicœurs seront capables de modifier le modèle de plateforme sans avoir à créer un prototype de système complet. Par conséquent, les plateformes semi-virtuelles permettront de créer des modèles de systèmes multicœurs intégrés précoces et fiables, ce qui engendrera des gains de productivité pour les développeurs de logiciels intégrés ainsi que pour les concepteurs de puces multicœurs.